Le Christ aux Outrages

 

 

 

"Les soldats l’emmenèrent à l’intérieur du palais, c’est-à-dire dans le Prétoire. Alors ils rassemblent toute la garde, ils le revêtent de pourpre, et lui posent sur la tête une couronne d’épines qu’ils ont tressée. Puis ils se mirent à lui faire des salutations, en disant : « Salut, roi des Juifs ! » Ils lui frappaient la tête avec un roseau, crachaient sur lui, et s’agenouillaient pour lui rendre hommage" (Mc 15, 16-19).

 

L'artiste nous présente le Christ en plan serré, les mains liées, le manteau rouge jeté sur son épaule gauche et retombant sur ses genoux. en un gest quasi automatique, Jésus en retient un pan de sa main gauche alors que la droite effleure la tige de roseau, sceptre dérisoire. La couronne d'épine est posée sur sa tête.

 

La lumière met en relief la figure de Jésus prtésenté à mi-corps, se détachant d'un fond neutre qui accentue l'effet dramatique du tableau. L'artiste insiste sur le rendu des mains, de la musculature du torse, des plis du manteau et aussi sur l'expression du visage qui, plongé dans une intense prière, malgré une apparente sérénité, ne fait pas l'impasse sur l'intense combat intérieur du supplicié. Jésus se tourne vers son Père, lui l'Innocent donnant sa vie pour notre Salut.

© 2019 - Paroisse Saint-Martin-entre-Saône-et-Grosne