LE MARIAGE à L'EGLISE

 

 

Le mariage à l’église est un sacrement. En disant cela, l’Église affirme :

 

Que l’union entre l’homme et la femme est signe de l’alliance de Dieu

avec toute l’humanité.

Que Dieu s’engage dans le OUI d’une femme et d’un homme

qui s’aiment et qui décident de faire alliance.

Que le couple est appelé à vivre dans la fidélité

pour témoigner de l’amour toujours fidèle de Dieu pour nous.

 

 

Votre OUI est un risque et un pari

 

Il n’est pas toujours facile à tenir. Vous ne savez pas ce que sera demain (santé, enfants, travail…). Malgré tous les obstacles, vous avez le désir d’une communauté de vie et d’amour. Si vous êtes conscients de cela, parce que votre amour est vrai, vous pouvez envisager votre mariage à l’église.

 

 

Se marier, c’est dire le OUI de Dieu

 

A la suite de Jésus, vous pouvez aimer en donnant toute votre vie, votre engagement, votre fidélité. Pour vous comme pour Jésus, s’ouvre un chemin. Parce que Dieu a fait alliance avec chacun de vous depuis votre baptême, parce que le Christ vous accompagne dans le OUI qui engage toute votre vie, votre mariage chrétien permet à Dieu de vous ouvrir des horizons nouveaux. Votre couple devient présence du Dieu d’amour.

 

 

Le mariage avec un(e) non-catholique est-il possible ?

 

L’amour conjugal ne peut s’épanouir que dans le respect des consciences et l’unité du couple exige une communion aussi profonde que possible. La division des chrétiens apparaît clairement et douloureusement dans le cas ou une femme et un homme, baptisés au non de Jésus Christ, se heurtent à la séparation des Eglises. Le prêtre catholique collabore toujours loyalement et avec confiance avec le prêtre orthodoxe, le ministre anglican ou le pasteur protestant.

 

 

Le mariage avec un(e) non baptisé(e) est-il possible ?

 

Oui. Le baptême n’est jamais imposé pour permettre le mariage religieux. Dans ce cas, la préparation met l’accent sur le respect des convictions de chacun, l’épanouissement du couple et l’éducation humaine et religieuse des enfants. Pour sa part, le (la) fiancé(e) catholique aura à cœur d’approfondir sa foi et de la purifier.

© 2019 - Paroisse Saint-Martin-entre-Saône-et-Grosne